Thomas Tastet

Développeur Freelance

à propos

Je te donne plein de conseils utiles au métier de développeur et de temps en temps plus.

Participer à la lutte contre le COVID-19

/ Partager

Je ne suis ni médecin, ni le créateur du logiciel dont je parle dans cet article, les choses pouvant rapidement changer, si cet article n'est plus à jour n'hésitez pas à me le Tweeter.

Au jour où je rédige cet article, nous sommes le samedi 28 Mars 2020, plusieurs articles sont déjà parus sur le logiciel dont je vais vous parler.

Ce logiciel, c'est Folding@Home ou FoldingAtHome, les deux fonctionnent 😄

Ce projet conçu par l'Université de Stanford met la puissance de votre machine à disposition des chercheurs dans le domaine de la santé afin de pouvoir observer le fonctionnement du repliement des protéines et donc de faciliter l'observation de plusieurs maladies.

Avant la pandémie qui sévit actuellement dans le monde, les principaux travaux de recherche s'orientaient vers la maladie de Parkinson, Huntigton, le cancer, Alzheimer et d'autres travaux moins conséquents.

Comme beaucoup de personne, je ne connaissais pas l'existence de ce projet avant son implication dans la lutte contre le COVID-19.

La première fois que j'ai vu un cas concret de son utilisation c'était dans l'article "Comment lutter contre le SARS-Cov2 avec votre ordinateur ?" paru le 8 Mars 2020 sur le blog de Korben.

Ce jour là, j'ai partagé l'article sur mon Twitter et immédiatement installé le logiciel sur ma machine de jeu afin de participer à la lutte.

Évidemment je ne laisse pas ma machine tourner 24h/24 7j/7 car je préfère être présent lorsqu'elle effectue ses calculs (watercooling un peu défaillant), et travaillant la journée, ma machine tourne donc la plupart du temps seulement de 18h à 0h.

Le "monstre" est équipé d'une RTX 2080 TI et d'un Ryzen 7 2700x, un beau bébé donc 😁.

Cependant il y a peu de temps le réseau F&H n'avait plus de tâche à donner aux machines, j'ai donc préféré ne pas écrire d'article dessus car le nombre de machine disponible sur le réseau à ce moment était largement suffisant.

Mais aujourd'hui est un autre jour et le réseau à de nouvelles tâches à donner malgré la puissance déjà disponible sur le réseau.

En parlant de cette puissance :

Le mardi 24 Mars 2020 on apprenait que la puissance cumulée des machines sur le réseau F@H était de 473 pétaFlops, c'est largement plus que le super calculateur d'IBM qui lui a une puissance de calcul de 200 pétaFlops.

Depuis, on a appris que la puissance du réseau était maintenant de 1,5 ExaFlops, soit un peu plus de 3 fois la puissance constatée 3 jours avant sur le réseau, soit 10 fois plus que le super calculateur d'IBM.

Cette puissance en fait le plus puissant ordinateur du monde et pour la bonne nouvelle, une grosse partie de cette puissance est consacrée à la lutte contre le COVID-19.

Aujourd'hui je fais cet article pour vous pousser si vous le pouvez à participer également à la lutte avec votre ou vos machines, qu'elles représentent un data center ou un grille-pain (raspberry pi), chaque calcul compte dans ce combat !

Si jamais vous n'avez pas envie de l'installer car cela pourrait vous empêcher de jouer à votre jeu favori, sachez qu'il est possible de régler la puissance offerte au réseau, aussi si vous voyez l'utilisation de votre CPU et de votre GPU frôler les 100%, sachez que F@H a déjà prévu que le logiciel ne prenne que la puissance disponible sur votre machine, c'est-à-dire que si votre jeu favori ou votre activité demande 30% du CPU, F@H n'ira chercher que les 70% restants, et si votre jeu a besoin de 5% d'un coup pour assumer une cinématique par exemple, les 70% utilisés par le réseau seront rapidement revus à la baisse pour vous laisser profiter au maximum de votre jeu.

Cependant mon expérience me montre que lorsque je laisse la puissance au maximum du logiciel, je remarque une baisse des performances d'environ 30% dans les jeux les plus gourmands, le dernier call of duty par exemple, sur Minecraft R.A.S sauf si vous aimez défiez votre configuration 😉.

Si les chiffres et les termes utilisés dans cet article peuvent faire peur, ne vous inquiétez pas, l'installation et l'utilisation du logiciel sont quant à eux très simples.

Je vais reprendre le tutoriel très bien expliqué disponible sur le site du ZEvent :

  1. Allez sur ce lien et cliquez sur "fah-installer"
  2. Installez le logiciel, tout est très bien expliqué
  3. Si vous ne le souhaitez pas, vous n'êtes pas obligé(e) d'indiquer un identifiant, ni même de vérifier une adresse e-mail.
  4. Vous pouvez rejoindre l'équipe Z EVENT en renseignant notre numéro 242460 en cliquant sur "Change identity" ou à la première installation du logiciel
  5. Lors du lancement de la configuration, vous avez une chaîne de caractère (passkey) qui vous est envoyé par email par l'Université de Stanford. C'est une chaîne de caractère que vous pouvez ajouter pour obtenir des points supplémentaires si vous terminez votre objectif avant la fin du temps imparti (ce qui est facilement réalisable avec du matériel récent).

Si jamais vous avez des questions concernant F@H, la page d'installation du logiciel sur le site du ZEvent saura certainement y répondre 🙂

Petit mot pour la fin

La recherche avance, je ne saurai dire si elle avance rapidement mais les efforts déployés afin d'arriver à un vaccin / traitement sont de plus en plus nombreux, autant dans nos institutions que chez les particuliers.

À la fin de la pandémie, il serait intéressant de voir si la puissance du réseau va considérablement chuter ou si les gens y laisseront leur machine, même si la puissance consacrée sera certainement moindre.

Peut-être que dans un futur proche nous verrons arriver dans nos machines du quotidien un paramètre intégré à l'OS qui pourrait par exemple mettre à disposition la machine automatiquement lorsque celle-ci n'est pas utilisée ou peu, on pourrait par exemple la nuit avec les gens qui laissent leur téléphone à la charge, une fois la charge arrivée à 100% il pourrait offrir de sa puissance de calcul à la science et à la médecine avec le consentement de son utilisateur.

On ne sait pas de quoi sera fait demain, mais une chose est sûre, les choses vont changer et évoluer, et l'aide qu'apporte ce réseau à la lutte ne passera pas inaperçue.